Les chiens difficiles, les cas désespérés

:::::ET SI VOTRE CHIEN ÉTAIT VOTRE GUIDE:::::

Tous les propriétaires de chiens vivent à un moment ou un autre des frustrations. Certains chiens ne sont franchement pas faciles.

Ça peut être frustrant de devoir gérer notre environnement, de ne pas avoir le contrôle voulu sur notre chien, de se sentir dépassé, incompétent, de se sentir coupable d’avoir le sentiment de déranger les autres, la désillusion d’une vie rêver avec un chien.

Les défis que nous posent parfois nos chiens vont au-delà la déception de ne pas avoir le chien rêver et des désagréments qu’il peut nous causer, malgré les cours ou les formations d’éducation canine et tous les efforts investis.

Qu’on le veuille ou non, ces frustrations nous interpellent sur:

  • la façon de voir et gérer les difficultés de la vie en générales
  • la nature de nos relations
  • l’affirmation de soi, de ses choix, de son identité
  • notre idéal de vie
  • notre capacité de changement
  • notre façon de vivre des déceptions, des deuils

Quand on y regarde de plus près, il se peut que gérer l’environnement de son chien, qui implique d’ajouter, modifier ou retirer des éléments physiques de notre milieu de vie, nous pose la question de notre rapport aux objets, de notre attachement au « look » de notre maison, de notre jardin. Que de ne pas avoir de contrôle sur le chien, viens réveillé, notre besoin de contrôle, une insécurité, une peur de l’échec. Que le sentiment de déranger les autres, révèle une crainte du rejet, de ne pas se sentir valorisé, notre capacité à s’affirmer, la peur du jugement. Que le sentiment de culpabilité nos interpelle sur nous valeurs. Que se sentir incompétent révèle une crainte de l’échec, une obsession de performance, une vulnérabilité. Finalement, c’est une forme de thérapie, sauf que l’on ne l’a pas choisi!

Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait?

  1. À trop « focuser » sur le problème, on l’amplifie dans notre perception. Prenez du recul, défoulez-vous, parlez à des gens qui sont en mesure de vous comprendre, faites garder votre chien pour prendre une pause. Ne restez pas seul avec vos difficultés.
  2. On a le choix de voir les situations difficiles comme des problèmes ou des opportunités. Motivez-vous en parlant avec des gens qui ont vécu du succès, qui ont vécu les mêmes problèmes, et en vous fixant des objectifs réalistes. La somme des opportunités surpasse toujours celle des problèmes.
  3. Croyez-y! Les probabilités d’une résolution d’une difficulté diminuent drastiquement tant que nous nourrissons cette perception et, à l’inverse, les probabilités de résoudre ou amélioré un problème augmente tout autant que nous nous croyons en mesure d’y arriver. Personne n’a jamais réussi à relever des défis en se disant incapable d’y arriver.

La gestion de cas difficile, c’est aussi vrai de façon général, la solution va au-delà de la maîtrise de connaissances technique de la gestion de comportement. Puis qu’il n’y aura jamais de baguette magique.

Pour l’humain, toute résolution de situation problématique passera par:

  • une très grande détermination
  • une très grande implication et disponibilité
  • une très grande capacité à changer des habitudes de vies.

Si vous souhaitez allé de l’avant, vous devez impérativement vous situer honnêtement par rapport à votre détermination, votre disponibilité et votre aptitude au changement et vous faire accompagner par un(e) professionnel(le) qui est en mesure de vous aider à cultiver la détermination, la constance, la patience et la motivation et qui habilité à la gestion de changement. C’est un passage obligé, sans quoi, tous vos efforts et investissement seront vains.

Il n’est pas inutile de se rappeler que ce que nous demandons aux chiens est  de s’adapter à un milieu de vie pensé et conçu par et pour des humains, ce n’est pas rien!

Si vous vous sentez le besoin d’un accompagnent, notre service coaching pourrais vous intéressé.
Dans tout les cas, recherchez un(e) professionnel(le) canins qui:

  • détiens de l’expérience spécifique et significative dans le cas qui vous avez. (Demandez combien de cas semblable il ou elle a eu à faire face, comment ça c’est passé, quand, avec qui.)
  • a suivi une ou des formations(s) et suis des formations en continu
  • possède des chiens « éduqués »;
  • a des clients satisfaits;
  • détiens des aptitudes relationnelles;
  • soit en mesure de vous rendre autonome;
  • est calme et posé;
  • vous respecte dans votre rythme d’apprentissage;
  • vous encourage dans vos efforts;
  • vous accompagne dans la gestion de changement
  • démontre de l’empathie;

Évitez ;

  • les « trucs » et les conseils d’amateurs
  • les groupes Facebook non spécialisés
  • les méthodes coercitives à la Cesar

Surmonter des difficultés est un défi mais c’est aussi des opportunités de faire ressortir le meilleur de soi même. Chaque « défi »relevé contribue à nous préparer et nous rendre meilleur à faire face aux autres difficultés qu’inévitablement la vie nous proposera tôt au tard. Et si votre chien était votre guide pour y arriver?