Éducation des chiens au traîneau à chiens

Ces sorties en lousse, bien que l’on s’amuse vraiment beaucoup, sont aussi des sorties structurées qui visent à atteindre plusieurs objectifs pour dans l’éducation des chiens au traîneau à chiens:

Le rappel

Il est important pour nous qu’en cas de pépin en traîneau, nous puissions détacher tous les chiens sans s’inquiéter de fugue et de chicane et pouvoir revenir tous ensemble en lousse. Aussi, s’il nous arrivait malheur et que nous avions à leur trouver des familles, et bien ces chiens, sont propres et reviennent sur appel.

Depuis qu’il sont bébés, nous n’avons jamais failli à s’assurer que près de nous, c’est l’fun et ça goutte bon! Nous avons profité de leur inhibition naturelle qui fait que tout jeune ils n’étaient pas assez braves pour s’éloigner et à chaque fois qu’ils revenaient vers nous, c’était la fête, ils avaient des récompenses alimentaires, puis s’est ajoutée la récompense vocale. Nous avons ainsi conditionné indirectement un rappel que nous entretenons.

La bonne entente en tout temps

Lors de ces balades, nous cherchons volontairement à faire vivre aux chiens toute sortes d’expériences: trou d’eau, glace, neige profonde passage étroit à plusieurs de même qu’à ce que les chiens se tamponnent et se tolèrent sans paniquer. Nous veillons à garder un atmosphère de jeux. Notre mission est d’être vigilants à distraire ou rediriger l’attention dès que nous observons la moindre impatience pour cultiver la bonne entente et la camaraderie pour ainsi être prêts à faire face à toutes sortes de situations dans la bonne humeur!

L’échauffement

Nous visons, lorsqu’on attèle les chiens au traîneau, à ce que tout se passe dans le calme, qu’il s’agisse d’un jeux pour tous. Nous considérons l’excitation et l’adrénaline propice aux accrochages. Des chiens qui hurlent, crient et ne cessent de sauter lors des attelages représentent pour nous une source de stress, ce qui nous incite à aller plus vite, malgré notre expérience, malgré nos efforts à rester focus. Précipiter les gestes augmente significativement les risques d’erreurs et d’accidents inutiles pour les chiens comme les humains. Aussi trop d’excitation est une perte d’énergie inutile.

Ainsi, les sorties en lousse le matin avant l’attelage, permet également de sortir le trop plein d’énergie, de libérer de la sérotonine, de la dopamine, les hormones du bonheur! Bien sur, ce faisant on démarre la machine, le sang circule, les poumons s’oxygènent et nous voilà prêts pour une sortie énergique mais dans un contexte plus serein.

Tout au long de la balade, au gré des contacts avec eux, sans forcer, ils recevront des petites séances de massage et d’étirement.

L’évacuation de l’acide lactique

Après les sorties de traîneau, ou s’assure que les chiens courent librement, dans le jeu, pour libérer le plus possible l’acide lactique ce qui contribue à détendre les muscles et minimiser les courbatures.

Au final, plus tôt que de s’imposer aux chiens avec des « sessions d’éducation », et de les « forcer » à faire quelque chose, on profites de ce qu’ils aiment faire naturellement et tout se faite presque tout seul est c’est Gagnant-Gagnant.

Quoi qu’il en soit, le bien-être des chiens doit demeurer la priorité pour une pratique éthique du traîneau à chiens. Pour en savoir plus sur notre code d’étique.

[googleadb603eddad10e5d.html]