Le traîneau à chien, une quête du mieux vivre?

L’automne c’est le temps des bilans, le temps de faire le point. Et comme pour ceux qui pratiquent le sport du traîneau à chiens, c’est le temps de la mise en forme, de retrouver la routine d’hiver, de la mise au point des traîneaux, des sentiers, de revoir l’inventaire des bottes, des harnais, de s’approvisionner pour l’hiver de nourriture et produits de santé. C’est aussi le temps de se remettre en question. De se demander pourquoi on fait ce sport et ce que l’on veut faire de plus ou de mieux pour le bonheur et le bien-être de nos chiens.

La vie de musher

La vie de musher chez Manitou

On fait ce sport pour prendre soin de nos chiens et pour prendre soin de nous. Nous sommes de ceux qui pensent que prendre soin d’animaux, ou de la nature, c’est aussi prendre soin de soi. Le traîneau à chiens permet une rencontre avec la nature somme toute intime. La forêt est un lieu relaxant, reposant et inspirant qui apporte une grande détente et qui permet de relativiser nos problèmes existentiels. Parce qu’il y a peu de choses aussi émouvantes que le lien et la confiance nécéssaire entre l’homme et le chien pour accomplir ensemble l’exploit de sillonner l’hiver.

Bien sûr, nul besoin de chiens pour ça. Je dirais que c’est de vivre avec les chiens dont nous avons besoin. Vivre avec des chiens fait de nous de meilleurs humains. Ils sont de merveilleux guides de vie. Les chiens nous ramènent toujours à l’essentiel, au moment présent, sans jugement alors qu’il est si facile de s’égarer à essayer de refaire le fil de notre vie ou anticiper les années venir. C’est un mode de vie puisque ça exige une présence de tous les instants et de vivre en région éloignée. Si l’on veut être cohérent, on peut difficilement répondre aux besoins des chiens en n’étant pas sur les lieux, en n’aménageant pas notre style de vie de sorte à répondre à leur besoin d’activité. Sinon à quoi bon? C’est un style de vie qui est bercé au rythme des saisons. L’hiver n’étant que le résultat que ce permet les trois autres saisons de préparation.

Alors pour nous le traîneau à chiens et tout ce que ça implique est une forme de quête du mieux vivre et pour eux une occasion d’exprimer le potentiel canin qu’ils ont hérités, dans le jeu, le calme et la sérénité. Notre objectif est tout simple, rendre accessible la redécouverte de la nature, de notre histoire et de l’immense bonheur de voir des chiens heureux. Nous ouvrons notre quotidien qui, espérons nous, le temps d’une rencontre permettra aux visiteurs de vivre un moment d’exception.

Plus que jamais cet hiver on envisage de faire du traineau d’abord pour les chiens, en guise de réponse à leurs besoin d’activité, et non d’abord pour nous. Bien que présente depuis le début du projet du Ranch Canin, cette façon de faire prendra une plus large part encore cette année dans notre offre de service.

Ça se traduit comment?

– Par une réduction de notre offre à 8 départs par semaine et moins de visiteurs à la fois, ce qui nous éloigne des pièges de « l’industrialisation » de ce sport ou de la « commercialisation » des chiens. Plus de personnes à la fois et plus de départ = plus de chiens, plus de frais, plus de risques et surtout moins de temps de qualité avec les chiens.

– En proposant une expérience et non une activité.

– En mettant l’accent sur la sensibilisation au bien-être canin par l’implication des visiteurs au soin des chiens qui permet un vrai contact avec les chiens. Pour que chacun puisse se découvrir, se connaitre et comprendre la relation particulière qui unit l’homme et le chien. Que les gens quittent et se rappellent du nom des chiens avec qui ils auront sillonnés les sentiers est très important nous.

– En améliorant les infrastructures de nos chiens. Comme nos installations sont déjà vieillissantes et nécessite une mise à niveau, nous poursuivons la rénovation de nos enclos et parcs pour encore plus d’espace de liberté. Et surtout, pour réduire encore plus le stress ambiant causé par une trop grande proximité d’enclos de nos installations initiales. D’ici le printemps, nous envisageons un ratio de +/- 2000/pieds carrés par chien. De ce fait, on s’assure de moins de travail d’entretien pour plus de temps de qualité avec eux! Nous serons plus disponibles pour plus de soin de massage, de course en libre, bref pour une meilleure qualité de vie pour nous comme pour eux!

À l’aube de notre 5e hiver d’opération, nous nous souhaitons plus de temps de qualité avec nos chiens et nos visiteurs. Cet hiver plus que jamais, on a envie de faire les randonnées avec nos visiteurs comme on les ferait avec des amis, avec la famille et non pas comme des « clients ». Plus que jamais on a envie que vous goutiez notre bonheur, pour que vous aussi vous ayez envie de réaliser vos rêves.

Serez-vous des nôtres?

Au plaisir de se retrouver dans l’bois!

[googleadb603eddad10e5d.html]