Maxime Leclerc-Gingras

Maxime Leclerc-Gingras

Préposé au bonheur des chiens

Touche à tout, curieux, autodidacte, rêveur, ma porte d’entrée de l’univers canin à été le traineau à chiens.

Durant 20 ans j’ai évolué simultanément dans le monde des communications/marketing et de la restauration. À titre de serveur et maître d’hôtel, j’ai eu la chance de travailler auprès d’établissements montréalais de renoms, alors qu’à titre de gestionnaire d’évènements et de communications j’ai multiplié les projets pour des organisations de tous ordres. Une vie urbaine avec tous les excès que l’on peut s’imaginer…

C’était avant.

Avant une série d’évènements et de rencontres qui m’ont ouvert les yeux sur la vie que je menais. Une vie que j’aimais, mais qui était en « attente » de me réaliser réellement, comme si j’ignorais ce que je suis venu faire: apprendre et partager la nature! Ce faisant, je découvre le chien de traîneau, et ça y est, le déclic, je me retrouve là, à ma place où j’ai mis plus de vingt ans à me former pour y arriver!

Mon apprentissage du traineau à chiens a commencé, comme bien d’autres je crois, en allant voir des gens d’expérience, tantôt des gens sans histoire, tantôt des gens réputés. Le plaisir, la fascination, la nouveauté et toutes mes « méconnaissances » de la chose canine m’ont détourné à ce moment de questions pourtant évidente et importante à propos de la qualité de vie des chiens, d’éthiques, d’empathie, du rôle du chien dans notre société, de l’utilisation d’animaux à des fins lucratives…

Je voulais apprendre, je voulais comprendre le processus d’apprentissage du chien ou pourquoi et comment on réussit à lui faire faire tel ou tel comportement. Avec Anne-Marie, ma femme, mon associée, mon amour, on s’est donc mis à la recherche de formations. Celle des « maîtres-chiens » ne nous intéressait pas pour des raisons évidentes. Nous nous sommes alors tournés vers la seul formation d’intervenant en comportement canin en renforcement positif disponible pour nous dans les années 2000.

On a eu tout un choc!

Après une dizaine d’années à oeuvrer pour différentes organisations dans le traîneau à chiens, on se disait que nous étions en droit de dire que l’on s’y connaissait en chiens. On s’est rendu compte que l’on ne connaissait que bien peu de chose.

Un tout autre monde s’est alors ouvert à nous : le langage canin, les signaux d’apaisement, de nouvelles perspectives sur l’origine du chien, la gestion de comportements qui nous amène complètement ailleurs. Depuis nous suivons de près et expérimentons les travaux de Dr Joel Dehasse, Drs Ray et Lorna Coppinger, Karen Pryer, Turid Rugaas, Dr.Ian Dunbar, Jean Donaldson et d’autres encore.

En parallèle, j’ai explorer l’univers du yoga, de la méditation, jusqu’à en suivre une formation d’enseignant de yoga, ce qui m’a permis une réalisation pourtant évidente: dans tous ce que les êtres vivant font, ils le font mieux en étant moins stressés.

Ainsi, ma perspective est de réfléchir sur la place du chien dans notre société, de prendre le temps de le comprendre en appliquant une vison empathique sur notre relation, en essayant de se mettre à sa place, d’être à l’écoute de ses besoins, ses intérêts. Finalement, c’est de chercher à réussir à vivre en harmonie dans le respect des besoins de chacun, dans une forme de permaculture canine.

J’ai le bonheur de vivre de ce qui me passionne, soit les chiens, la nature.

J’espère vous inspirez à vivre vous aussi votre passion!

C’est avec joie, humilité et ouverture d’esprit que j’aimerais partager ma passion avec vous, si le coeur vous en dit.